Le cycle du CO2 résumé

J’ai souvent lu ou entendu de nombreuses imprécisions voir des erreurs sur le cycle du CO2 comparé des hydrocarbures et des bio-carburants. S’il est faux de dire que les biocarburants ne rejettent pas de CO2, leur cycle n’est pas le même que celui des hydrocarbures. Je me propose de vous expliquer ça brièvement.

Explication comparative du cycle du CO2 des biocarburants et des hydrocarbures

Tout d’abord, il est bon de rappeler ce postulat de départ : le CO2 est naturellement présent dans l’atmosphère où il y joue un rôle primordial dans la régulation des échanges entre la terre et son environnement.

Entre un biocarburant et une énergie fossile, les échanges de CO2 avec l’atmosphère sont différentes :

  • Biocarburants : Lors de sa croissance, la plante capte du CO2 dans l’atmosphère et s’en sert pour grandir via le processus de Photosynthèse.
    Lors de la combustion du biocarburant issu de cette plante, le CO2 qui a été capté lors de la pousse est relâché dans l’atmosphère.
    On est donc en face d’un cycle court : le CO2 capté pendant la croissance est relâché lors de la combustion, c’est à dire quelques temps après (1 mois par exemple) et sera capté pendant la croissance de la future génération de plante qui servira à faire du biocarburant. Le CO2 des biocarburants ne reste donc dans l’atmosphère que pendant la durée : combustion à croissance de la plante soit quelques mois. Ce qui est très court géologiquement parlant.
    Notez que les systèmes de chauffage ou de génération d’énergie à base de bois suivent également un cycle court (même si il est plus long que pour les biocarburants).
  • Énergies fossiles : hydrocarbures, charbon et gaz naturel: Des plantes ayant poussé il y a des millions d’années ont, de la même façon que de nos jours, ponctionné une partie du CO2 de l’atmosphère.
    Elles n’ont pas brulé (donc n’ont pas rendu à l’atmosphère le CO2 qu’elles y avaient pris) mais sont mortes puis, par une successions de phénomènes géologiques, se sont transformées en hydrocarbures, charbon ou gaz naturel.
    On retrouve donc le résultat de millions d’années de captations de CO2 par des milliards de plantes. Et c’est là que le bât blesse : ces quantités phénoménales de CO2 pompées à l’atmosphère pendant des millions d’années sont relâchées dans l’atmosphère en très peu de temps, deux siècles environ d’exploitation pour le pétrole. Il y a donc une énorme désynchronisation des cycles de captage et de restitution que l’atmosphère ne sait pas gérer.

 

5 pensées sur “Le cycle du CO2 résumé

  • 10 octobre 2006 à 22 h 29 min
    Permalink

    Bonnes petites précisions pour les néophytes, il est néanmoins important d’évoquer également les procédés de transformation des biocarburants qui, dans certains cas, sont loin d’être négligeables au niveau cycle de CO2. 😐

    Néanmoins, quelques soient les résultats, il faut également prendre en compte ce facteur pour les énergies fossiles. Par exemple, pour rafiner 1 baril de pétrole, il faut 5 à 10% de l’énergie contenue dans ce baril (suivant l’optimisation de la raffinerie et du produit recherché…)…

    Et je ne parle pas de la prospection, de l’extraction, du transport, et des coûts cachés (guerres pétrolifères…)…On doit facilement tater les 30% en prenant tout en compte…

    Répondre
  • 23 octobre 2006 à 11 h 29 min
    Permalink

    Bonjour,

    pour compléter Christophe: l’énergie dépensée pour les hydrocarbures (essence, diesel, …), le rapport est de 1L consommé pour 1L produit.
    Ce rapport comprend l’extraction, le transport, le raffinage, …
    soit le bilan du puits au réservoir de la voiture.

    il faut aussi remarquer qu’un litre de:
    essence contient environ 10kWh
    diesel contient environ 12kWh
    éthanol contient environ 6.5kWh
    La densité énergétique n’est donc pas la même selon les carburants

    sinon, j’ai réagit à cet article juste à cause de "Je me propose de vous expliquer ça brievement". Une autre tournure aurait été préférable …

    Répondre
  • 18 décembre 2006 à 17 h 01 min
    Permalink

    Bonjour, nous sommes un groupe de TPE en 1ère S au lycée Jean-Bodin, Les pont-de-Cé (49). Nous avons pris comme sujet les biocarburants. Nous trouvons votre site très intéressant, mais nous voudrions savoir comment prouver cette comparaison entre ces deux cycles avec une expérience à notre portée. Sachant qu’il nous faurait une expérience qui dure moins d’un mois.
    Merci de votre compréhension. Nos sincères salutation

    Répondre
  • 15 janvier 2007 à 17 h 52 min
    Permalink

    J’ai fait un nouvel article avec une idée d’expérience sur le sujet : cliquez sur mon pseudo au dessus de ce commentaire

    Répondre

Laisser un commentaire