Les profits pétroliers et le procès de l’Erika (Pièces à Conviction)

Pièces à Conviction sur les profits de pétroliers et leur non respect de l’environnement et de leur responsabilités en cas de marée noire.

Pièces à Conviction n°56 – 26/01/07

Vent d’ouest, force huit à neuf, avec des creux de six mètres… En ce début d’après-midi du 11 décembre 1999, les conditions météo sont mauvaises dans le golfe de Gascogne. Sur le pétrolier Erika, l’inquiétude est à son comble : des fissures viennent d’apparaitre sur le pont… Le lendemain, la tempête brisera le navire en deux, déversant dans la mer plus de 10 000 tonnes de fuel. Un drame écologique pour le littoral. Une catastrophe pour le groupe pétrolier Total…
Aujourd’hui, on se souvient de ces milliers de bénévoles nettoyant à mains nues des centaines de kilomètres de plages. Mais sait-on vraiment ce que transportait le pétrolier dans ses cuves ? Du fuel n° 2, a toujours affirmé la compagnie… Il y a quelques semaines, l’enquête de deux journalistes de France 3 relançait l’affaire. Selon eux, un document prouverait que les cuves du navire contenaient deux produits différents… « Faux », rétorque le Bureau Enquête Accidents Mer. Ce document, contesté également par la compagnie pétrolière, proviendrait d’un autre navire et n’aurait aucun rapport avec l’Erika…
A quelques semaines du premier procès de l’Erika, où quatorze prévenus sont mis en examen, l’équipe de Pièces à conviction a voulu revenir sur cette catastrophe, sans rien occulter…

En débattre sur les forums

Laisser un commentaire