Réchauffement climatique: sommes-nous tous coupables et collaborateurs?

« La voie de la facilité à court terme, c’est assurément de ne pas s’en soucier; et de croire que tout cela finira bien par s’arranger tout seul. Mais sommes-nous sûrs, en choisissant cette voie, que le jugement de nos descendants (il s’agit de nos propres enfants, petits-enfants et de leurs enfants, pas de générations futures indéterminées) sera très tendre?

Sommes-nous au fond si différents des Français de 1936, qui se souciaient de partir en vacances pendant que l’Allemagne nazie réarmait sous leur yeux?


Avoir une voiture d’une tonne par adulte en âge de conduire, l’avion démocratique, des téléphones portables et CD à profusion, ou encore un logement peu isolé, sera-t-il payé à son juste prix si la conséquence doit en être la dictature, la guerre et la maladie, voire la famine pour nous-mêmes ou nos descendants? »

Voici un extrait du dernier livre de Jean-Marc Jancovici: « Le plein SVP », polytechnicien et spécialiste de la question énergétique.
Ce sont des propos durs et surement choquants pour certains mais n’est-ce pas une méthode nécessaire (loin d’être suffisante) au vu du désintérêt « de tous » pour le problème climatique?

En savoir plus, en débattre et source

Une pensée sur “Réchauffement climatique: sommes-nous tous coupables et collaborateurs?

Laisser un commentaire