Réchauffement climatique : calculez votre empreinte écologique en CO2.

Calculez votre empreinte écologique.

Les gouvernements européens se sont attelés ensemble à lutter contre le changement climatique et à réduire les émissions de CO2 de l’UE. Cependant, pour faire une vraie différence, nous devons tous réfléchir à notre impact personnel sur l’environnement et prendre des mesures pour réduire notre empreinte en CO2.

La calculatrice de CO2 vous propose diverses idées pour réduire votre empreinte en CO2 grâce à des changements simples de vos habitudes. La plupart sont minimes et vous ne les remarquerez sans doute même pas, mais si tous les Européens adoptaient ne fût-ce que quelques bonnes habitudes, cela aurait un impact énorme.


Pour découvrir quelle quantité de CO2 vous pourriez économiser, marquez simplement les changements que vous seriez disposé à adopter dans chacune des quatre catégories. La calculatrice calculera ensuite combien de kg de CO2 vous pouvez économiser par an et vous proposera de vous engager publiquement à réduire votre empreinte en CO2.

Proposition à tous les lecteurs de cette nouvelle : faites le test et indiquez vos résultats dans les commentaires.

Comparez vos empreintes écologiques en CO2

6 pensées sur “Réchauffement climatique : calculez votre empreinte écologique en CO2.

  • 31 octobre 2006 à 11 h 30 min
    Permalink

    1) "En été, éteignez la climatisation chaque jour pendant quatre heures lorsque vous sortez et économisez environ 300 kg de CO2 par an. "

    –> pareil que toi Charlotte si on a PAS de climatiseur on coche quoi ?

    2) Sinon j’ai presque tout coché…car pour la plupart ce sont des gestes meme pas écolo mais évidents, mon résultat : économie de 8712 kg d’équivalent CO2 par an.

    Ok j’économise mais je rejette combien alors ? C’est sur quel base ?
    Les calculs de Jancovici (www.manicore.com) disent que chaque homme a un quotas de 500 kg par an de CO2 (capacité d’absorption de la planète….) alors ces 8712 kg me font un peu peur…

    Répondre
  • 31 octobre 2006 à 10 h 47 min
    Permalink

    C’est pas mal, mais comment répondre lorsqu’on n’a pas de télévision, ni de climatisation, qu’on habite un immeuble locatif dont on ne connaît pas le degré d’isolation, etc…

    Mon résultat: 8397 kg, en ayant coché ce que je fais déjà.

    Répondre
  • 31 octobre 2006 à 12 h 37 min
    Permalink

    Oui l’approche est bizare mais cela permet de sensibiliser les gens aux probleme CO2.

    A ce propos, saviez vous que les 500 kg cité ci-dessus correspondent à … 217 L d’essence ou 192 L de mazout ou gasoil ?

    Et oui 1 L de carburant qui pese 0,75 à 0,85 kg rejette 2,3 à 2,6 KILOGRAMMES de CO2

    Consternant mais vrai n’est-il pas ?

    Les détails des calculs (pour ceux qui ont des notions de chimie) sur le lien de mon pseudo…

    Répondre
  • 31 octobre 2006 à 11 h 59 min
    Permalink

    Bonjour,

    effectivement, c’est bizarre come approche : ça se veut positif mais au final ça n’est pas rigoureux du tout !
    chauffage : je veux bien baisser d’un degré, mais à 17/18°C, je trouve que c’est déjà pas énorme!!!
    le réfrigérateur dans une pièce à 20°C : ben oui ! sauf en période de canicule où je monte à 28°C, le reste du temps il fait pas si chaud chez moi !!!
    quant à la télé et autre lecteur de DVD, la clim’ et autre équipement énergivore, comme je ne les ai pas, j’ai aussi coché… pour voir ce que je ne consomme pas par rapport à leur référence.
    bref, ces 8537 kg CO2/an économisés me semblent… maladroitement calculés.
    encore une remarque : l’électricité "verte" inclut encore et toujours l’hydroélectricité… renouvelable, pour l’instant, certes, mais hautement destructrices de milieux naturels et tout aussi émettrice, suivant les zones, de gaz dus à la fermentation des végétaux noyés. sans parler de la baisse de productivité des cours d’eau et des mers atteints. faudra que je me décide à faire un petit mot la-dessus.
    à + :-/

    Répondre
  • 3 novembre 2006 à 17 h 56 min
    Permalink

    2152 kg mais je n’ai aucune emprise sur l’habitat (appartement en location) au niveau de ce qui est chauffage/isolation…

    Pour le commentaire de Neige sur les gaz de fermentation de hydroélectricité, ce n’est absolument pas à l’échhelle des gains, ça dure très peu de temps comparé à la durée de vie d’une installation et c’est facilement réductible à la portion congrue…
    La baisse de productivité, je ne comprends pas…

    Répondre
  • 3 décembre 2006 à 23 h 52 min
    Permalink

    C’est bien de sensibiliser/culpabiliser chaque individu mais l’heure est désormais à l’urgence et aux remèdes de chos et d’envergure.
    Après moult études et maintes réflexions, notre association pense avoir trouvé LA solution pour lutter contre le réchauffement : réintroduire certains des grands herbivores du crétacé. Ces dinosaures fourniront de manière naturelle et quasi illimitée de l’énergie et de la nourriture à toutes les populations du globe.
    Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire